Pour illustrer la plongée profonde j'ai choisi de vous présenter quelques photos extraites du film :

L'étrange migration de l'homo Aquaphilus

de François Bertrand

Ce film au tournage duquel j'ai participé avec une bonne dizaine d'autres plongeurs a reçu deux prix au festival de l'image sous marine d'Antibes.

Ce film se termine par l'annonce de la profondeur de 121 mètres que Frédéric Badier notre plongeur de pointe avait atteinte, ceci peut donc a juste titre être considérée comme une plongée profonde.

De telles plongées sont complexes à préparer, à mettre en place et à réaliser.

Afin d'optimiser la décompression Frédéric avait préparé et mis en place de nombreux gaz de pourcentages divers. Il a longtemps réfléchi aux très nombreux paramètres qui entraient en jeu, il en avait longtemps discuté avec Jean Pierre Imbert qui avait validé sa décompression.

Pour toute l'équipe celà a été une semaine géniale , extrêment formatrice

et la réussite finale fut la cerise sur le gâteau.

 

Frédéric note les paramètres de sa plongée qui seront acheminés vers la surface par les plongeurs de soutien.

Ces paramètres permettent de vérifier si on est dans les clous, de nous annoncer la bonne nouvelle quant à sa pointe.

 

Les paliers ont nécessité de très nombreuses bouteilles de grande capacité accrochées sur une corde placée à différentes profondeurs, contenant des gaz appropriés.

Le film vous présente sur un ton humoristique la plongée spéléo et répond à plusieurs questions que vous vous posez certainement, le matériel, la déco, les plongées. La topo des trois siphons ainsi que le plan de déco sont très clairement expliqués.

 

 La cassette de ce film n'est plus disponible ....

Désolé (le 6 / 10 / 2001)

STOP retour à la surface